Tennis Belge



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Tsunami & Catastrophe nucléaire au Japon !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
tennisboy_74

avatar

Messages : 19895
Date d'inscription : 05/09/2009
Age : 30
Localisation : Jumet

MessageSujet: Tsunami & Catastrophe nucléaire au Japon !   Mar 15 Mar 2011 - 12:33

Quel drame... les yeux du monde sont tournés vers cette centrale...

Japon: nouvel incendie à la centrale de Fukushima


Incendie, fuites radioactives, rejets de vapeur toxiques... Tous les yeux sont tournés vers le Japon qui tente de gérer l'une des pires catastrophes de son histoire. Le bilan de la journée de mardi n'est pas encourageant, et en soirée, un nouvel incendie s'est déclaré.

Un nouvel incendie s'est déclaré mercredi (mardi soir en Belgique) au réacteur 4 de la centrale nucléaire de Fukushima, au lendemain d'une explosion qui avait provoqué un premier incendie et endommagé le toit du bâtiment extérieur, a annoncé l'opérateur de la centrale.

Bilan de mardi

La crise nucléaire s'est aggravée mardi au Japon après une nouvelle explosion et un incendie à la centrale de Fukushima 1, où les accidents se succèdent depuis le violent séisme de vendredi qui a probablement fait plus de 10.000 morts.La dernière information tombée mardi soir était venait de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA). Elle a indiqué qu'il était possible que le coeur du réacteur 2 de la centrale nucléaire de Fukushima n°1, au Japon, ait été légèrement endommagé.

Craintes

Cet enchaînement d'avaries nourrit les vives craintes d'une contamination radioactive dans l'archipel, ainsi que dans les pays voisins comme la Russie ou la Chine.

Mais les autorités japonaises ont affirmé mardi que la radioactivité n'atteignait un niveau dangereux pour la santé que sur le site même de la centrale, autour des quatre réacteurs endommagés. "Contrairement à ce qui s'est passé jusqu'ici, il ne fait pas de doute que les niveaux atteints peuvent affecter la santé des êtres humains", a déclaré le porte-parole du gouvernement, Yukio Edano. Seuls 50 des 800 employés de la centrale ont été maintenus sur le site, situé à 250 km au nord-est de Tokyo.

Zone de sécurité élargie


Par précaution, le Premier ministre Naoto Kan a élargi la zone de sécurité autour de la centrale en appelant les personnes habitant dans un rayon de 30 kilomètres à rester calfeutrées. "Restez à l'intérieur, fermez les fenêtres, n'allumez pas les ventilateurs et ne sortez pas votre linge", a demandé M. Edano. Ces mesures s'ajoutent à l'évacuation, ordonnée samedi, des plus de 200.000 personnes habitant à proximité de cette centrale située dans le nord-est, sur la côte de l'océan Pacifique.

En revanche, les 35 millions d'habitants de l'agglomération de Tokyo, la plus importante au monde, n'ont pas besoin de prendre des précautions particulières, selon le gouvernement. La tension est cependant montée dans la capitale lorsque le taux de radioactivité a légèrement dépassé la normale à la mi-journée, avant de redescendre dans l'après-midi.

Situation floue

Poussés par le vent, ces rejets radioactifs sont consécutifs à l'explosion d'hydrogène qui s'est produite à l'aube dans le bâtiment qui abrite le réacteur 2. L'étendue des dégâts, notamment sur l'étanchéité de l'enceinte, restait incertaine mardi soir. Une autre explosion a déclenché un incendie dans le réacteur 4, qui était à l'arrêt pour maintenance lorsque le séisme s'est produit. Une hausse de la température a été relevée dans les deux autres réacteurs, 5 et 6, mardi après-midi.

Ces explosions sont la conséquence des opérations d'urgence lancées après la panne des systèmes de refroidissement des réacteurs provoquée par le tsunami ayant suivi le séisme de magnitude 9, le plus puissant jamais enregistré au Japon.

"Apocalypse"

On en parle de plus en plus, mais le gouvernement japonais a affirmé exclure "la possibilité d'un Tchernobyl". L'accident de Fukushima pourrait être le deuxième le plus grave puisqu'il atteindrait un niveau de gravité 6 sur l'échelle internationale des événements nucléaires et radiologiques, qui en compte 7, selon le président de l'Autorité française de sûreté nucléaire (ASN), André-Claude Lacoste.

Le commissaire européen à l'Energie, Günther Oettinger, a parlé d'"apocalypse" et estimé que les autorités locales avaient pratiquement perdu le contrôle de la situation à Fukushima. "Pratiquement tout est hors de contrôle", a-t-il dit, ajoutant : "je n'exclus pas le pire dans les heures et les jours à venir".

Rapatriements massifs

De nombreux pays étrangers ont déconseillé les voyages au Japon et recommandé à leurs ressortissants expatriés à Tokyo de partir vers le sud de l'archipel ou à l'étranger. Outre le nucléaire, l'autre priorité des autorités japonaises est de porter secours aux plus de 500.000 sinistrés accueillis dans des écoles ou des salles municipales.

Deux survivants, mais 3.313 morts

Les sauveteurs ont connu la joie de retrouver deux survivants, une femme de 70 ans et un homme, sous des décombres quatre jours après le séisme. Le bilan officiel s'est établi mardi soir à 3.313 décès, mais il devrait continuer à fortement augmenter au fur et à mesure de la découverte des corps dans les champs de ruines n'ayant pas été encore fouillés.

Rtlinfo.be

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum.elodie-frege.org/index.php
 
Tsunami & Catastrophe nucléaire au Japon !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mon CBC à moi (sortir du nucléaire)
» le nucléaire? (en anglais)
» "RAS nucléaire, rien à signaler" [ARTE 12 mai 2009 23h]
» Le nucléaire c'est caca !
» Je suis travailleur du nucléaire...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tennis Belge :: Divers :: Discussion générale-
Sauter vers: